Le temps

En faisant du rangement, je tombe sur cette citation de Bernard Plossu que j’avais notée en 2002 :

« En photographie, on ne capture pas le temps, on l’évoque. Il coule comme du sable fin, sans fin, et les paysages qui changent n’y changent rien. »

A cette époque, avec l’association Synergies 95, je travaillais sur le thème : « L’homme, la mémoire, le temps », avec des élèves du Lycée Gustave Monod  d’Enghien et je réalisais des sabliers.

5 réflexions au sujet de « Le temps »

  1. Bernard Plossu , rencontre avec l’artiste autour de ses photographies.

    Voir la vidéo :

    Quand on « photographie », qu’on voit, qu’on regarde, qu’on est ultra -attentif à tout, même très rapidement (essentiel, ça !), ne voit -on que devant soi ?
    et ne fait-on que voir ?
    La réponse est non, bien sûr !
    On se concentre, mais c’est un ensemble que tout cela, une expérience totale :
    tous les sens s’y mettent, et on « voit » le bruit, les odeurs, tous les sens en éveil.
    D’ailleurs ne voit-on que ce qui est devant l’objectif de l’appareil ?
    Une bonne photographie ne restitue-t-elle pas ce qui est aussi sur les à -côtés et derrière ?

    Bernard Plossu

Laisser un commentaire